Petit guide pratique pour la Lectio Divina

Petit guide pratique pour la Lectio Divina

La Lectio Divina est une pratique très ancienne. Elle a l’avantage de ne pas être trop « exotique » pour des protestants qui méditent la Parole de Dieu. Elle me permet de m’imprégner d’un passage biblique et de me l’approprier pour ma situation concrète.

La Lectio Divina se déroule en 5 étapes :

Étape 1 : Silentio

Silence. Faire silence intérieurement et inviter Dieu à me parler par sa Parole.

En général, mille préoccupations profitent de ce moment de calme pour ressurgir. Il peut être utile de les noter sur un papier « pour plus tard », afin de rester disponible pour Dieu dans le moment présent.

Étape 2 : Lectio

Lire lentement le texte biblique. Il faut le choisir court. Toujours dans le silence. Relire plusieurs fois le texte, pour me l’approprier, le faire mien.

Étape 3 : Meditatio

Méditer le texte. C’est ce qu’on pratique dans notre lecture quotidienne de la Bible : jusqu’ici, rien de terriblement bizarre…

Qu’est-ce qui m’interpelle ? Qu’est-ce qui me réjouit ? Qu’est-ce qui me choque ? Qu’est-ce qui me semble important ? Comment appliquer ce texte dans ma vie ? Est-ce qu’il y a des mots qui prennent un sens particulier pour moi ? Je ne rentre pas dans des grandes considérations théologiques. Je reste centré sur l’application dans ma vie : qu’est-ce que ce texte produit en moi ?

Etape 4 : Oratio

C’est l’étape de la prière, qui peut être pratiquée de plusieurs manières. En voici deux exemples :

  1. Quelle est ma réponse à Dieu ? Qu’est-ce que j’ai envie de dire à Dieu, après la méditation de ce passage ? C’est le début d’une conversation avec Dieu. Par exemple : ce texte provoque en moi la louange, l’intercession, une confession ou un renouveau de l’alliance, etc…
  2. Je peux aussi prier le texte biblique, en le mettant à la première personne du singulier. Je le prends pour moi.

Étape 5 : Contemplatio

Dans cette dernière étape, je me tais. Je reste simplement dans la présence de Dieu. Je n’attends rien de spécial. Cependant, je suis attentif si Dieu veut me dire quelque chose. J’écoute. Si je ne reçois rien de Dieu, je reste juste dans sa présence, gratuitement. C’est une prière contemplative.

Si je reçois quelque chose de la part de Dieu, le noter par écrit m’aidera à cheminer avec cette pensée pour qu’elle porte du fruit.

Pour terminer

Si la Lectio Divina est pratiquée en Église, il sera utile de consacrer un peu de temps à un feedback. On pourra partager la manière dont on a vécu l’expérience. L’occasion sera donnée de partager ou non, en toute liberté, ce qui a été reçu dans ce moment.

 

Gaël Archinard

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *