Jésus vu à Wissembourg 😉

Jésus vu à Wissembourg 😉

Depuis quelques jours, un immense message de Pâques trône sur les hauteurs de Wissembourg : « Jésus sauveur du monde ». Avec des lettres de 7m x 4m, cette installation a été pensée par Thomas, un habitant de la région.

Interview

Thomas, comment t’est venue l’idée de cette installation ?

J’étais en octobre sur cette parcelle avec une belle vue sur la vallée. Comme je le fais parfois sur ces hauteurs, je priais pour les habitants de cette vallée. Dans ma prière, j’ai prononcé cette phrase « Jésus sauveur du monde ». À ce moment-là, une conviction est venue en moi : je devais écrire ce message en grand à cet endroit même. Ça paraissait un peu fou, et je ne savais pas comment m’y prendre.

Pourquoi cette phrase : Jésus sauveur du monde ?

Je ne sais pas (rires) ! Ce sont les mots que j’avais en tête à ce moment-là, et je n’arrivais pas à les changer.

Comment les choses se sont mises en place ?

Petit à petit, les choses se sont précisées. Je cherchais un système pour fabriquer les lettres. Un soir, en parlant avec Dieu de ce projet dans un verger, mon attention a été attirée par le filet anti-grêle. J’ai compris que ce serait le support. Un autre jour, dans la même situation, c’est l’idée des plumes qui m’est venue (les grandes lettres sont en plumes collées, ndlr). Une fois que les choses se sont précisées, il m’est arrivé d’avoir vraiment peur, parce que le projet me dépassait complètement. Mais je crois que Dieu a déposé tout ça sur mon cœur.

Autre chose à rajouter ?

J’aimerais tellement que Jésus soit connu pour son amour ! Beaucoup ont de lui une idée déformée par notre histoire, ou leur vécu personnel. Il est le véritable amour, qui se donne pour nous. Il nous donne du courage, des forces, la paix. Il nous donne une vie pleine d’espoir et de confiance en l’avenir.

L’avis du pasteur

Ce qui me plaît dans cette installation, c’est l’expression d’une foi très vive qui est bien présente dans notre région. Elle n’est pas l’apanage spécifique de l’un ou l’autre clocher ou église. Cette foi sait s’exprimer avec créativité. Je constate qu’une génération se lève, qui vit sa foi en Jésus-Christ de manière décomplexée. C’est une bonne chose, et j’envie cette génération !

Cette installation ne cherche évidement pas à faire l’unanimité, ni à forcer qui que ce soit. Elle est une libre expression d’opinion ou de conviction. La laïcité française permet ce genre d’expression, y compris sur la place publique. Vis-à-vis de certains laïcistes qui voudraient confiner le religieux à la sphère privée, cette installation me fait sourire !

Article DNA du 19 avril 2019

4 commentaire

  1. Niess Irène

    Quel courage et preuve de foi de la part de Thomas.
    Je souhaite que cela ait un impact sur les gens des villages des alentours et de la ville de Wissembourg. Que les âmes qui se perdent se posent les bonnes questions et réfléchissent au sens de la vie et à l’après!!!

  2. riff

    bravo thomas

    enfin une véritée dit haut et fort .
    Souvent quand j’ admire la création de Dieu j’aurai aussi envie de l’ écrire soit comme tu l’ a fait ou avec les plantation d’ abre meme ..
    Mais toi tu l’ as fait .
    j’ aurai voulu le voir est ce encore possible aujourd’hui?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *