La relecture spirituelle

La relecture spirituelle

Relire cette période de confinement

La relecture est une pratique spirituelle assez ancienne. Elle ne fait pas vraiment partie de nos traditions ; pourtant, elle n’est ni très exotique, ni étrangère à l’Écriture.

À quoi ça sert ?

La relecture nous permet de nous rappeler les événements que nous venons de traverser, pour y discerner Dieu et son action. Le peuple d’Israël ne cesse de relire son passé, pour y discerner l’œuvre de Dieu. De même, les disciples d’Emmaüs sont conduits par Jésus lui-même dans une relecture de sa vie terrestre, à la lumière de l’Écriture.

Dans ce confinement, tous nos cadres habituels ont sauté. Certaines de nos certitudes se sont évanouies (qui pouvait imaginer l’arrêt des écoles, du travail, de nos cultes… ?). De nouvelles réalités ont émergé (nouvelles interactions, nouvel environnement de travail, limitations inattendues…), avec leur lot de joies, tensions, découvertes, peurs…

Je constate que le vécu de chacun est unique. Il peut être très différent d’une personne à l’autre ! Temps de bénédiction ou d’épreuve ? Repos forcé ou course folle ? Recentrage ou éclatement ? Il est bon de faire silence devant Dieu, de relire cette période en positif et en négatif, pour y discerner la présence de Dieu.

Comment faire ?

La relecture est une invitation à se rappeler devant Dieu les moments marquants de cette période. Ce peuvent être de petites ou de grandes choses. Pour cela, il faut avoir un peu de temps et de calme…

  • Dans ce confinement, il y a peut-être eu plusieurs phases… Je peux me rappeler la surprise du début, la mise en place, les ajustements nécessaires, l’équilibre qui s’installe, la routine, l’usure…
  • Il y a peut-être des paroles qui m’ont accompagné. D’un de mes proches ou de la Bible.
  • Il y a peut-être eu des moments marquants. Avec Dieu ? Avec les autres ?
  • Où est-ce que j’ai vu Dieu à l’œuvre ? Chez moi ? Chez d’autres ?
  • Qu’est-ce qui m’a conduit vers plus de vie ? Qu’est-ce qui m’en a éloigné ?
  • Quelles sont les nouvelles choses que j’ai dû imaginer ?
  • Je reconnais le mouvement global dans lequel tout cela m’a conduit. : joie, colère, tristesse, repos, peur…

Tous ces événements peuvent être remis à Dieu. Que ce soit ombre ou lumière, que ce soit léger ou pesant, TOUT peut lui être remis. Soyons reconnaissants pour le positif ! Louons le Seigneur pour cela ! Et pour le négatif, soyons confiants dans la grâce de Dieu et dans sa puissance.

Pour finir

Nous pouvons terminer cette relecture par une prière, autour de ces trois mots que l’on apprend aux enfants :
Merci Seigneur, pour ce qui a été source de vie.
Pardon Seigneur, pour ce qui a été à côté de ta vie.
S’il te plait, Seigneur, pour un renouveau de ta vie et les changements nécessaires.

Gaël Archinard

Précédent
La bénédiction

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *