Edito de printemps

Edito de printemps

Cette gazette va paraître dans des circonstances très particulières. Nous sommes tous chez nous, loin les uns des autres, dans un contexte inquiétant et incertain. Nous avons plus que jamais besoin de prendre le temps de discuter avec Dieu, de nous mettre à son écoute, de partager des encouragements pour fortifier notre foi.

Nous avons plus que jamais besoin de prendre le temps de discuter avec Dieu, de nous mettre à son écoute, de partager des encouragements pour fortifier notre foi.

Je voudrais vous partager un verset très fort, qui m’a fait beaucoup de bien :
2 Corinthiens 4. 16-18
‘’Voilà pourquoi ne perdons pas courage. Et même si notre être extérieur se détériore peu à peu , intérieurement, nous sommes renouvelés de jour en jour. En effet, nos détresses présentes sont passagères et légères par rapport au poids insurpassable de gloire éternelle qu’elles nous préparent. Et ne portons pas notre attention sur les choses visibles mais sur les réalités encore invisibles. Car les réalités visibles ne durent qu’un temps, mais les invisibles demeurent éternellement.’’

Ce que j’aime dans ce verset, c’est que le ton est rassurant. J’ai le sentiment que face aux évènements auxquels nous faisons face, je n’ai plus le contrôle, mon univers rassurant est ‘’mis en péril’’. Les miens sont-ils en danger ? Qu’allons-nous devenir ? Qu’allons-nous manger ? Y aura-t-il encore du travail ? Tant de questions qui se posent.

Paul nous rappelle dans ce verset que nous pouvons avoir confiance en Dieu, que sa gloire surpasse toute chose, qu’Il est présent depuis et pour toujours. Finalement, c’est de ressentir cette stabilité et cette puissance qui me tranquillisent. Dieu garde le contrôle.

Nous pouvons avoir confiance en Dieu, sa gloire surpasse toute chose, Il est présent depuis et pour toujours. Cette stabilité et cette puissance me tranquillisent.

J’avais prévu de construire mon édito autour du texte consacré à Jésus et Lazare dans Jean 11. J’ai changé mon plan initial mais on peut tout de même voir un lien avec ce que nous vivons. Alors que Lazare est mort et que Marthe demande à Jésus pourquoi il n’est pas arrivé plus tôt, Jésus répond :
« Je suis la résurrection et la vie. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? ». Jean 11.25-26

Dans l’histoire de Lazare, Jésus avait la possibilité de le guérir puisqu’il avait été prévenu de l’état grave dans lequel se trouvait son ami. Cela nous paraît incompréhensible qu’il ne se soit pas précipité pour le secourir alors qu’il en avait la possibilité. Jésus arrive finalement quatre jours après la mort de Lazare qui est déjà dans un tombeau. Pour nous, cela ressemble à une situation désespérée alors que finalement Jésus agit de manière inattendue, il ressuscite Lazare.

Jésus est le Messie, ses actions sont basées sur les réalités invisibles citées dans le verset plus haut. Son objectif est qu’une gloire ‘’maximale’’ soit rendue à Dieu. Dans le cas de Lazare, beaucoup de gens se convertirent suite à sa résurrection. Comme Marthe, ne nous laissons pas ébranler même quand les épreuves arrivent car le Dieu garde le contrôle et a une vue globale de son plan.

Jésus nous invite encore aujourd’hui à avoir cette foi en lui, une foi pour voir au-delà des circonstances.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Rachel

Suivant
Poème

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *