Jésus ressuscite la foi de Thomas

Jésus ressuscite la foi de Thomas

Jésus est vivant ! La mort n’a pas pu le retenir ! Je vous propose de lire et méditer la rencontre de Jésus ressuscité avec Thomas, l’un de ses disciples.
Nous lisons dans l’Évangile de Jean, chapitre 20, versets 24 à 29.

Présentation de Thomas

Ça fait une semaine que Jésus est ressuscité. Il est déjà apparu à de nombreuses personnes : Marie, Pierre, Jean, et bien d’autres disciples… Mais… Thomas, lui, n’était jamais là.

Faisons connaissance avec Thomas : c’est un des disciples de Jésus, mais on ne sait presque rien de lui. Il ne parle presque jamais : trois fois en tout et pour tout (et seulement dans l’Évangile de Jean). Le seul épisode vraiment marquant qui nous est rapporté de la vie de Thomas, c’est cette histoire. Histoire dans laquelle il n’est pas vraiment à son avantage : il ne veut pas croire !

Pourtant, je ne peux pas m’empêcher d’aimer ce Thomas !
Sa réaction, c’est celle de quelqu’un qui a été excessivement déçu. Il a certainement l’impression de s’être fait avoir une fois ; et il ne veut pas être déçu une 2e fois !!!
Il avait cru que Jésus était le Messie. Il y avait cru de tout son coeur !! Mais Jésus est mort ! Quelle déception. Comme on dit : « Chat échaudé craint l’eau froide »

Alors quand ses amis lui disent : Jésus est vivant, on l’a vu ! Lui, se dit : je ne le vois pas de mes propres yeux, et si je ne touche pas ses plaies (pour être sûr que c’est bien lui), alors ce n’est pas la peine d’essayer de m’embobiner avec vos histoires. Je me suis fait avoir une fois, j’ai espéré une fois, mais pas deux. Pas sans preuves !

La rencontre avec Jésus

Et puis, enfin, Thomas rencontre Jésus. Enfin !!! Ça fait 8 jours qu’il passe à côté. Tous ses amis l’ont déjà vu, mais lui pas encore.
J’aime ce qui se passe à ce moment-là !

Jésus ne lui fait pas de reproche. Pourtant, il aurait pu !!! … « Thomas, tu exagères ! Tout le monde t’a déjà dit que je suis vivant. Mais tu n’as pas encore cru ? » Non… Jésus ne fait pas de remarque désobligeante. Il l’encourage simplement en lui disant : arrête de douter, et crois ! (20.27).
Jésus lui propose même de mettre sa main dans ses plaies ! Comme Thomas l’avait demandé… Jésus se laisse faire. Pour que son disciple change et croie vraiment.

La réaction de Thomas est magnifique. Lui qui doutait, lui qui ne voulait pas croire. Maintenant, il croit ! Il croit complètement. Il croit sans réserve !
Thomas n’a qu’une seule parole. Mais quelle parole ! Il s’adresse à Jésus : « Mon Seigneur et mon Dieu. »
• Il reconnait que Jésus est Seigneur : c’est lui le maître. Il n’y en a pas d’autre. C’est lui qui règne.
• Il reconnait aussi que Jésus est Dieu. Et il le dit clairement.
• Ce qui est particulièrement touchant, c’est la manière dont Thomas s’adresse à Jésus : MON Seigneur / MON Dieu : Thomas l’accepte pour lui personnellement ! Jésus est le Seigneur de SA vie. SON maître. Jésus est SON Dieu, à lui personnellement.

Parenthèse

Il faut noter que tout au long de sa vie sur la terre, et dans les Évangiles, la plupart du temps, Jésus choisi de ne pas dire frontalement qu’il est Dieu. Il fait ce choix pour pas être lapidé immédiatement.
Finalement, dans l’Évangile, il y a assez peu d’affirmation frontale que Jésus est Dieu (il n’y cependant aucun doute).

Tout au début de l’Évangile de Jean, on trouve cette affirmation : ce verbe, ce logos était Dieu dès le commencement ; il était Dieu auprès de Dieu.
Il faut attendre la toute fin de l’Évangile de Jean pour retrouver une déclaration aussi claire dans la bouche de Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Fin de la parenthèse

Comment réagit Jésus à cette proclamation de Thomas ? Il ne le reprend pas en lui disant qu’il se trompe… Au contraire !
« Maintenant, tu crois, Thomas ! Maintenant, tu crois que Dieu m’a approuvé. Ma résurrection est la preuve de cette approbation. Maintenant, Thomas, tu peux comprendre tout ce que j’ai affirmé avant la croix : Je suis la résurrection et la vie. Je suis la porte. Je suis le pain de vie. Je suis la lumière du monde. Je suis le chemin, la vérité et la vie ! »
« Oui, Thomas, tu as raison ! Je suis ton Seigneur et ton Dieu. »

Jésus ressuscite la foi de Thomas

Il est frappant de constater les effets de cette rencontre sur Thomas. Quelle transformation ! Sa foi, qui était morte, revient à la vie. Jésus ressuscité, ressuscite la foi de Thomas.

À partir de ce jour, Thomas le sceptique va consacrer sa vie à proclamer que Jésus est bien vivant. La tradition dit proclamera ce message jusqu’en Inde et au Sri Lanka.

Jésus ressuscité, Jésus vivant remet la vie de Dieu dans une situation où la foi semblait morte.

Je n’ai pas le temps de le montrer ici en détail, mais je suis convaincu que pour Dieu, c’est une manière habituelle d’agir… Je cite simplement quelques passages pour appuyer cette idée :
1 Jean 3:14 Quant à nous, nous sommes passés de la mort à la vie.
Ep 2:6 Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités ensemble.
1 Jean 5:12 Celui qui a le Fils a la vie.
1 Pi 1:23 Vous êtes nés à une vie nouvelle.

Je crois que pour notre Dieu vivant, c’est une manière habituelle d’agir : il remet de la vie dans des situations de mort. Il donne la vie qui vient de lui. Là où tout semble fini, éteint, mort, Dieu sait remettre la lumière, l’espoir : il redonne la vie.
Aujourd’hui, nous en avons deux exemples :
• Quand il n’y a plus d’espoir pour les disciples qui avaient cru en Jésus, Jésus revient à la vie.
• Quand la foi de Thomas et morte, Jésus ressuscite sa foi.

Je suis convaincu que c’est une manière habituelle de faire du Dieu vivant : il sait faire revivre ce qui est mort dans MA vie. L’effet de la résurrection n’est pas seulement pour plus tard… Ce n’est pas réservé à la nouvelle terre et aux nouveaux cieux… C’est déjà, au moins en partie, pour ici et maintenant.
Ce n’est pas quelque chose que je peux produire par moi-même. C’est une transformation que seul Dieu peut faire en moi !

Prière

Seigneur, tu es le Dieu vivant !
Tu es le Dieu capable de faire surgir la vie, la vie qui vient de toi, la vie éternelle, là où toutes choses semblent mortes. Tu connais ma vie, le monde dans lequel nous sommes, et nos circonstances actuelles. Tu sais tout ce qui est mort ou chétif en moi et autour de moi.
Seigneur, rends-nous vivants de ta vie ! Que la vie divine éclate dans notre vie. Ranime notre foi. Ranime notre espérance. Ranime notre amour.
Dans ce mode qui se perd loin de toi, nous voulons recevoir de toi ce présent inestimable : la vie éternelle. Nous voulons la vivre déjà ici et maintenant, au moins en partie, puisque tu nous l’offres.
Nous voulons aussi la répandre autour de nous, dans ce monde qui en a terriblement besoin.
Fais ton oeuvre de salut en nous, Seigneur ! Nous espoir est en toi, et en toi seul.
Amen

Nous pouvons chanter cette promesse :
Tu fais toutes choses nouvelles – Hillsong

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *